top of page

Le Tokaido (2) : Le bac à Kawasaki

Dernière mise à jour : 6 oct. 2023

L'estampe de Kunisada d'avant 1841 a déjà servi à illustrer un Post.

Nous avons avec cette estampe une deuxième étape sur la route du Tokaido (point rouge) :




Le site en 1841

La traversée de la rivière Tama sur la route du Tokaido disposait depuis 1623 d'un relais et à ce titre était une étape de Edo à Kyoto. Les 53 relais initiaux ont été créés en 1601, mais le relais de Kawasaki a été crée en 1623 à mi-chemin entre les relais de Shinagawa et de Kanagawa distants de 39 kilomètres.

Pendant le 17ème siècle et le développement économique rendu possible grâce à la paix des Tokugawa, le nombre de voyageurs augmente fortement mais la concurrence entre les auberges du relais et entre les différents relais est très importante.



Chaque auberge fait donc appel à des "Meshimori Onna" (dames qui apportent le riz) Ce sont en fait les prostituées qui fidélisent le client au relais.


Elles seront 66 au milieu du XIXème siècle dans les auberges de Kawasaki.


Kawasaki est le premier relais quand on quitte Edo où la prostitution est interdite hors du quartier des plaisirs. (voir le post sur le quartier des plaisirs à Edo)


On voit sur une photo de 1860 le long bateau à fond plat du bac ainsi que les nombreuses auberges.



Le site aujourd'hui


Le pont est à l'endroit où se trouvait le bac. Le Mont Fuji est sur la droite. La population de Kawasaki est aujourd'hui de 1,5 million d'habitants. Des digues protègent la ville des crues de la rivière.




Une anecdote (et une histoire d'amour tragique)


Le 14 octobre 1872, la première ligne de chemin de fer entre Tokyo et Yokohama est inaugurée avec un arrêt à Kawasaki. Il y a donc presque 150 ans jours pour jour...

Mais la première ligne de train entre Manchester et Liverpool date de 1830, soit 40 ans avant.


Le Japon fera donc appel au savoir-faire du pays le plus puissant de l'époque, la Grande-Bretagne.

C'est l'Ingénieur en Chef Morell qui pilotera les travaux de construction.


Edmund Morell

Souffrant de tuberculose, Morell décèdera à l'âge de 31 ans, le 15 novembre 1870, et ne verra donc pas l'inauguration de la ligne.

Son épouse âgée de 25 ans décèdera 12 heures après...


Leurs tombes se trouvent au cimetière des étrangers de Yokohama. Un prunier symbolisant l'amour est planté entre les tombes, qui constituent des monuments ferroviaires officiels.


C'est le "Prunier du Raisonnement Continu" en hommage aux qualités intellectuelles de Morell.


La fin de la construction de la voie sera menée à bien sous la direction de John Diack l'adjoint de Morell.


L'ouverture du chemin de fer marquera la fin des transports à pied et à cheval sur le Tokaido.



58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page