top of page

Sumidagawahashiba

Dernière mise à jour : 6 oct. 2023

De nombreuses estampes décrivent la rivière Sumida qui séparait à Tokyo la ville basse (shitamachi), historiquement la ville du commerce et des petites gens, avec la ville "haute" (yamate) où les seigneurs et les riches familles s'étaient établis à partir du XVIIème siècle.

Au Japon, il n'existe pas de grand fleuve navigable comme en Europe. Le rivières n'ont jamais joué de rôle économique majeur. Elles sont courtes et soumises à des crues importantes. Elles ne jouent qu'un rôle local. Le commerce interrégional s'effectue essentiellement par la mer.


Souvent sont représentés sur la Sumida le Pont de Ryogoku (Ryogokubashi) ou bien le Pont du Japon (Nihonbashi) qui étaient (et sont toujours au centre de la ville). Ce site de Hashiba est situé plus au nord. Aujourd'hui il n'y a toujours pas de pont à cet endroit qui est néanmoins urbanisé et qui est devenu un quartier d'habitation populaire voire défavorisé.


La poésie du site a quelque peu disparu. Vous voyez une autoroute en bord de la rivière : tout le réseau autoroutier urbain de Tokyo a été construit au bord ou au dessus des rivières

La semaine prochaine, nous comparerons ce lieu avec Ryogokubashi qui est présent sur l'estampe "Attraper un serpent".


Sumidagawahashiba en 1862

et aujourd'hui



66 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page