top of page

Le Tokaido (14) Mariko

Dernière mise à jour : 16 févr.

Hiroshige décrit le relais de Mariko (20ème étape du Tokaido) dans une atmosphère paisible où deux voyageurs dégustent la célèbre soupe d'igname du relais, tandis qu'un autre s'éloigne fumant la pipe.



La localisation de Mariko est indiquée par le point rouge



Mariko aujourd'hui

Le relais existe toujours à l'identique même si il est fermé. La route du Tokaido est une petite route locale à l'écart des autoroutes et voies ferrées (à quelques kilomètres au nord et au sud). L'environnement est resté peu construit bien que l'on soit en périphérie de la ville de Shizuoka.



La religion Shinto et le militarisme japonais fin XIXème


A moins de sept kilomètres du relais se trouve le sanctuaire de Gokoku-jinja, qui fait partie d'un réseau de 52 sanctuaires dédiés aux victimes des guerres :




Le sanctuaire Gokoku de la préfecture de Shizuoka a été fondé le13 novembre 1908 (Gokoku signifie Protection du pays).

Les âmes des soldats (originaires de Shizuoka) tombés au combat depuis la restauration Meiji jusqu'à la guerre de la Grande Asie de l'Est (deuxième guerre mondiale) sont enchâssées dans le sanctuaire et sont honorées comme des divinités.

Il s'agit d'honorer les "esprits héroïques qui protègent le pays".


Plus de 76 000 esprits militaires héroïques sont consacrés comme des dieux, dans la seule préfecture de Shizuoka .



Ces sanctuaires sont des témoins de l'histoire récente du Japon mais aussi de certaines qualités et expertises uniques des Japonais


1.Témoin de la Montée du militarisme japonais depuis la fin du XIXème siècle et capacité des Japonais à s'adapter aux circonstances


En 1872, avec la mise en place de la conscription, est créée une Fondation pour la Protecton de la Nation, chargée de construire des sanctuaires dans tout le pays. En 1939, on en comptera 131 (y compris dans les colonies japonaises de Manchourie, de Taiwan et en Corée)


En 1945, les autorités d'occupation considérant ces sanctuaires comme des "établissements militaristes" exigeront une modification du nom. Ils s'appelleront désormais "Sanctuaire des Esprits purs".

En 1952, avec la signature du traité de paix à San Francisco, le Japon retrouve sa souveraineté, et les sanctuaires récupèrent leur nom initial. Actuellement ce sont 52 sanctuaires Gokoku_Jinja qui sont répartis dans l'ensemble du pays (hors Tokyo).

Les principales divinités enchâssées sont celles qui sont mortes au combat, et qui étaient originaires ou liés à ces préfectures.


2. Témoin de la capacité des Japonais à classer et conserver des reliques


Le sanctuaire possède une base de plus de 4000 reliques parfaitement classées et archivées:

Lettres des soldats à leur famille et documents divers

Certificat de réussite à l'examen d'opérateur radio.

(envoyé à sa famille avant sa mort en mai 45)

Drapeaux

Drapeau d'un solda mort en janvier 45, servant à prier pour la chance et la survie


Photos

Photo d'une journée de fête (aux Philippines) d'un soldat mort en mars 45

Casquettes, habits,

Veste d'un soldat mort à Guadalcanal en février 42

Accessoires du quotidien

Rasoir d'un soldat mort en janvier 45

(noter le nom à consonnance occidentale)

Armes

Epée d'un officier mort en Chine en 1940

Médailles - Insignes

Médalle du Dragon Doré (Ordre du Mérite) décerné à un officier tué en février 1940

Carnets et documentation

Carnet de notes d'un ingénieur tué en 1941 à Toyohashi (Japon)

lors d'un bombardement sur un chantier

3. Témoin du respect des anciens

Sur le site du sanctuaire est indiqué :

"Nous organisons une cérémonie de consécration commune pour tranquilliser les esprits et les harmoniser avec les esprits du passé, leur permettant d'être consacrés en tant qu'esprits héroïques (divinités consacrées) du pays."

Cette cérémonie commence par des prières


et se poursuit par un festival des lanternes entre le 13 et le 15 août


Chaque lanterne symbolise un lien avec les esprits des disparus. Dans une prière il est dit « Les esprits héroïques étaient et sont pour toujours entre le ciel et la terre ».


Le Sanctuaire a pour vocation également la vie quotidienne.


Des amulettes, des plaquettes votives, des tablettes de vénération sont vendues pour différents objectifs :

  • éloigner les mauvais esprits

  • éviter les accidents de la route

  • éviter les accidents domestiques

  • améliorer la prospérité de l'entreprise

  • réussir aux examens,

  • guérir d'une maladie

  • cérémonies d'achèvement de travaux.


46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

留言


bottom of page