top of page

Kawasaki – Le bac Rokugo

Série : Le grand Tokaido : 53 Etapes du Tokaido (2ème étape)

Utagawa Hiroshige (1797-1858)

1833

 

Auteur de l’estampe :

Utagawa Hiroshige (1797-1858)

C’est avec Hokusai le plus célèbre des dessinateurs d’estampes avec ses séries « cultes » « les 53 étapes du Tokaido, les endroits célèbres de la soixantaine de provinces, les 69 étapes du Kisokaido, 100 vues d’Edo (Tokyo).

La série de 1834, « le Grand Tokaido ou HoeidoTokaido (du nom de l’éditeur) est la « mère » de toutes les séries de Hiroshige, Kunisada, Kuniyoshi et d’autres qui feront d’autres séries sur les mêmes lieux.

C’est en particulier grâce à son œuvre que le monde découvrira à partir de 1870 les arts graphiques japonais et que l’on parlera de Japonisme.

Sa capacité à combiner la reproduction de la nature et des paysages avec la description bienveillante voire humoristique de la vie quotidienne est une de ses principales qualités.

Fils d’un samourai de rang inférieur, titulaire d’une charge héréditaire de pompier du Palais Shogunal. Son père décède quand Hiroshige a 14 ans. Il hérite de la charge mais comme il ne s’occupe que du Palais Shogunal il a peu de travail et s’adonne donc à sa passion le dessin. Il essaye d’abord d’entrer dans l’école de Toyokuni qui a déjà trop d’élèves et le refuse. Il entrera dans celle de Toyohiro qui le premier a dessiné des estampes de paysage.

Il prend son nom Utagawa Hiroshige en 1812, en tant que disciple de Utagawa Toyohiro. Hiro venant de son maître, et Shige étant le premier idéogramme de son prénom (Juemon), mais avec une lecture différente.

Il signera à partir 1832 de Ichiryusai Hiroshige, du nom de son atelier dont il prendra la responsabilité à la mort de Toyohiro en 1828. En 1832 il cède sa charge de pompier et se consacre totalement à son art.

Hiroshige est un enfant d’Edo (Edokko), et restera fidèle à sa ville toute sa vie et à travers toute son œuvre.

 

Sujet :

La série « 53 étapes du Tokaido » éditée en 1833/1834 est la série la plus célèbre de Hiroshige. Elle est également appelée « Grand Tokaido », « Le premier Tokaido » ou bien « Hoeido Tokaido », du nom de l’éditeur. Elle a été réalisée suite au voyage en 1832 de Hiroshige sur cette route du Tokaido.

Avec la série de Hokusai, les 36 vues du Mont Fuji (1831-1833) elle lance le nouveau thème du paysage dans l’univers de l’estampe.

 

Kawasaki était la deuxième étape du Tokaido. Le relais se trouvait au bord de la rivière Tama qui séparait Edo de Kawasaki (et qui constitue encore la limite entre Tokyo et Kawasaki).

 

La variété, le détail des personnages et leurs différentes postures donnent vie à l’estampe.

Sur le bac qui se dirige vers Kawasaki, noter le fumeur, le porteur qui a la tête baissée, les deux dames qui discutent, et le pousseur en plein effort.

 

Sur la rive où des voyageurs attendent, noter la position du cheval qui se lèche les jambes, à droite un noble dans un palanquin, ses gardes étant à gauche en rouge et in des porteurs est accroupi près de l’eau.

 

Le village est abondamment détaillé ainsi que les arbres et à droite au fond on distingue le Mont Fuji.

東海道五十三次之内 川崎 六郷渡船.

 

Dimension (cm) : 23*35

 

Sceaux :

Titre de la série en haut à droite, avec à gauche Kawasaki, et dans un sceau rouge « le bac de Rokugo »

Signature : Hiroshige en haut à gauche

Editeurs : en dessous de la signature de Hiroshige, les sceaux des 2 éditeurs (pour les estampes Nihonbashi, Shinagawa et Kawasaki seulement) Hoeido (à gauche) et Senkakudo (à droite)

保永堂 à gauche

遷鶴堂 à droite

 

Censure : sceau Kiwame dans la marge à gauche (coupée).

Editeurs :

Hoeido : Takeuchi Bizan (1781-1854) est le nom du fondateur. Fils d’un prêteur sur gages, sous le nom de Takeuchi Magohachi, il dirigeait un petit éditeur Hoeido. La série des 53 étapes du Tokaido lui assurera gloire et renommée.

Senkakudo : le fondateur Kiemon Tsuruya (dates de naissance et de décès inconnues) actif depuis le milieu du XVIIIème siècle. Originaire de Kyoto il ouvre un magasin à Edo en 1658. Actif sur 3 générations, le dernier successeur décèdera fin 1833 et en 1834 un incendie détruit le magasin, ce qui explique qu’à partir de 1834 (et du troisième relais- Kanagawa) le seul éditeur sera Hoeido

 

Musées :

L’estampe est présente :

Museum of Fine Arts Boston : https://ukiyo-e.org/image/mfa/sc226523

British Museum : https://ukiyo-e.org/image/bm/AN00531475_001_l

Metropolitan Museum of Arts New York : https://ukiyo-e.org/image/met/DP122176

Fine Arts Museum of San Francisco : https://ukiyo-e.org/image/famsf/5050161219930035

Austrian Museum of Applied Arts Vienna : https://ukiyo-e.org/image/mak/10934-3

Minneapolis Institute of Arts : https://ukiyo-e.org/image/mia/60743

Library of Congress Washington DC : https://ukiyo-e.org/image/loc/02101v

Honolulu Museum of Art : https://ukiyo-e.org/image/honolulu/5800

Edo Tokyo Museum : Unknown: - Edo Tokyo Museum - Ukiyo-e Search

Une estampe réalisée en 1838 par Kunisada s’est largement inspirée de l’estampe de Hiroshige

https://www.kokyo.fr/product-page/kunisada-kawasaki-bac-et-maison-de-th%C3%A9

 

 

Hiroshige - Kawasaki

€460.00Prix
    bottom of page