top of page

Le Kimono : variétés et usages

Dernière mise à jour : 6 oct. 2023

Le Post sur le Grand Incendie de Meireki, aussi appelé Grand Incendie du Kimono a décrit l'importance qu'un kimono a eu sur la destinée de Edo (Tokyo).


L'estampe de Yoshitora qui présente sept élégantes (et un homme) est une illustration de cette richesse.



Mais en réalité, Kimono (着物)est un terme générique qui signifie littéralement "chose qui se porte". Il en existe donc une grande variété, mais deux éléments majeurs permettent de les classer :


Tout d'abord la longueur des manches :

1) Les kimonos à manches longues

Le kimono à l'origine de l'incendie de Meireki était un Furisode (振袖), qui signifie "manches oscillantes". L'incendie de Meireiki est aussi appelé l'incendie du Furisode

Les manches mesurent de 80 à 115 cm et sont portés par les jeunes filles en âge de se marier et jusqu'au jour du mariage.


Mariage en 1889

noter les manches de la jeune mariée aller jusqu'au sol

Les jeunes filles de l'estampe de Kuniyoshi sont toutes à la recherche de l'âme sœur


2) Les kimonos à manches "courtes":


Ces kimonos à manche plus courte se nomment Tomosode (留袖) et sont portés par les femmes mariées.


Un autre élément important dans le port du Kimono est le Obi, la ceinture.


Le Obi est un rectangle de tissu de 30 cm de large environ et jusqu'à 450 cm de longueur. Les techniques de mise en place du Obi sont très complexes et sont un véritable art.


Le Obi se porte dans le dos...



...sauf pour les courtisanes et les prostituées qui le portent devant pour avoir une bonne productivité. Ci-dessous une courtisane de haut rang :




Pour découvrir l'organisation et la hiérarchie du quartier des plaisirs de Edo (Tokyo), lisez le post : Le Quartier de Yoshiwara - Organisation et Hiérarchie (kokyo.fr)


83 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page