top of page

Aoto Fujitsuna : Le Japon au XIVème siècle - Deux cours impériales...

Dernière mise à jour : 6 oct. 2023


L'estampe de Kuniyoshi présentant la légende de Aoto Fujitusna montre bien "les héros" de cette période et le caractère troublé de cette période.

Malgré les guerres entre seigneurs locaux et entre seigneurs et le pouvoir impérial, la fin du XIIIème siècle (après les tentatives d'invasion mongoles) et le début du XIVème siècle connaissent grâce à la généralisation des outils en métal dans l'agriculture une phase de prospérité.


La Période des Cours du Sud et du Nord

Mais 1333 connait un évènement singulier dans la grande tradition des traîtrises de l'histoire du Japon : l'Empereur Takaharu se révolte contre le pouvoir du Shogun et prend le pouvoir grâce à la trahison du Général Ashikaga Takauji qui est envoyé pour mater les troupes de l'Empereur mais se retourne et combat le Shogun.


Le "nouveau" Shogun Ashikaga Takauji


C'est la fin de l'ère Kamakura et le début de l'ère Muromachi. Mais en 1338, Ashikaga Takauji mécontent du pouvoir monopolisé par l'Empereur (qu'il a aidé à vaincre) se révolte contre lui et installe à Kyoto un nouvel Empereur (Yutahito) qui en échange le nomme Shogun.


Takaharu s'enfuit vers le sud dans le ville de Yoshino : de 1336 à 1392, deux cours impériales (celle du Nord à Kyoto, et celle du Sud à Yoshino) coexistent. C'est la période Nanboku-Cho (Période des Cours du Sud et du Nord), qui connait plus de 30 années de combats : dans un autre exemple de traîtrise, notons que c'est le propre frère de Takauji (Tadayoshi) qui prendra la tête des armées de la Cour du Sud pour combattre son frère.


Les deux Cours impériales distantes de moins de 100 km


En 1392, la cour du Nord "triomphe" grâce à la puissance militaire du Shogun .


La légitimité de l'Empereur actuel ?


Les spécialistes de la cour impériale affirment au XIXème siècle que c'est bien la Cour du Sud qui représente réellement la lignée impériale, si bien qu'en 1946, la légitimité de l'Empereur Hirohito est contestée par un homme Kumazawa Hiromichi.


Cet homme prétend être le 19ème descendant de l'empereur Hironari, dernier empereur de la Cour du Sud (1383-1392).


Il a créé un mouvement pour la restauration de la Cour du Sud.


En effet, Hirohito est un descendant du "vainqueur" de 1392 (la Cour du Nord), dont l'Empereur était Motohito, qui règnera jusqu'en 1412.




Bien que tous les historiens s'accordent à reconnaître la légitimité de la Cour du Sud, le Commandement Américain sous la houlette du Général Mc Arthur est trop occupé à stabiliser le Japon avec la figure de Hirohito pour écouter ce type de demandes.


En 1951, Kumazawa attaquera néanmoins l'Empereur Hirohito devant le Tribunal de Tokyo arguant que "Hirohito a volé aux descendants de la cour du sud la capacité à régner et est donc illégitime comme Empereur".

Le Tribunal rejettera cette demande au motif que l'Empereur n'est soumis à aucune juridiction.

Kumazawa tombera ensuite dans l'oubli et décèdera en 1966 à l'âge de 76 ans.


Aujourd'hui plus personne ne conteste la légitimité de Naruhito qui est le 26ème descendant de Motohito, Empereur du Nord...

Au même moment en Europe, deux papes rivaux, l'un à Avignon, l'autre à Rome prétendent régner sur la Chrétienté...






89 vues0 commentaire

コメント


bottom of page