top of page

Shirai Gonpachi (célèbre Ronin – samourai sans maître)

Utagawa Toyokuni III (1786-1865)

1860

 

VENDUE

 

Auteur :

Utagawa Kunisada ou Tokyokuni III (1786-1865)

Connu également sous le nom de Toyokuni III, il fut le plus populaire, prolifique (et plus riche) dessinateur d’estampes du 19ème siècle.

De son vivant, sa réputation dépassait largement celles de Hokusai, Hiroshige ou Kuniyoshi. On estime qu’il a produit 20 à 25 000 estampes.

A partir de 1845, il signe sous le nom de Toyokuni III, en référence à son maître Toyokuni I. Noter que Toyokuni II était un condisciple de Kunisada, de piètre qualité, mais qui avait épousé la fille de Toyokuni. Toyokuni II est mort en 1835, ce qui explique la date de 1842.

De 1817 à 1844 il signa Gototei Kunisada. (Pavillon du 5ème ferry : nom de l’activité de son père)

En 1844-45, il signa Toyokuni Ichiyosai, n’ayant pas encore eu « l’autorisation officielle de la famille de Toyokuni » de signer Toyokuni

De 1825 à 1861, il signa également Kochoro Kunisada. Kochoro utilise le second caractère du Maître de peinture Shinko – de son vrai non Hanabusa Ikkei) et le second caractère de Itcho (qui vient de Hanabusa Itcho- fondateur de l’école de peinture Itcho).

Il utilise Kochoro pour les œuvres autres que les acteurs de Kabuki

A partir de 1861, il indique parfois son âge dans la signature

 

Sujet de l’estampe :

Shirai Gompachi est le nom du personnage de Kabuki qui représente Hirai Gonpachi.

En 1679, un rônin (samourai sans maître) du nom de Hirai Gonpachi, qui visitait régulièrement le Yoshiwara (quartier des plaisirs de Tokyo), fut décapité.. À l’âge de seize ans, Gonpachi aurait tué un homme dans sa province natale et s’était ensuite enfui vers Edo. Gonpachi a suivi cet acte violent d'une série de vols et de meurtres à Edo jusqu'à ce qu'il soit arrêté et exécuté. Il aurait été un criminel sans conséquence, à l'exception de la légende qui le rattachait à Komurasaki (une des plus célèbres Geishas du 17ème siècle). Komurasaki était profondément amoureuse de Gonpachi qui était réputé pour être extrêmement beau. La légende raconte qu'après sa mort, elle a fait acheter son contrat par un riche client pour être libérée de sa maiso,. Le soir de sa libération, elle est allée au cimetière de son amant et a mis fin à sa vie avec un couteau.

 

Sceaux :

Censeur : sceau complexe qui intègre à gauche « Aratame » (examiné) en bas à gauche, en haut à gauche le mois (février) et à droite l’année du « Singe » :  1860

Signature : à gauche :Nanjyuurokusai Toyokuni (Toyokuni, âgé de 76 ans)

            A droite : Kochoro Toyokuni. Il est très rare que les signatures sur un diptyque diffèrent.

Editeur : Minatoya Kobei (?), actif de 1846 à 1862

Graveur : Horikane, a travaillé dans les années 1860 pour tous les grands artistes et les grands éditeurs

 

Musées :

Estampe présente à Waseda University Museum :

 

Bibliothèque de la Diète, Museum of Fine Arts Boston, Metropolitan Museum of Art, New York, British Museum, Robyn Buntin Museum of Honolulu,  Tokyo Metro Library

 

Avec Cadre sur mesure

 

Kunisada - Shirai Gonpachi

€0.00価格
    bottom of page