top of page

Ueno - Toeizan et Temple de Kiyomizu

Sanctuaire de Toshogu

Deux estampes non découpées

Série Trente six vues modernes (ou de floraison) de Tokyo

Utagawa Hiroshige III (1842-1894)

1874

 

VENDUE

 

Auteur :

Utagawa Hiroshige III (1842-1894)

Fils d’un constructeur de bateaux, il devint vers 15 ans un disciple de Hiroshige. A la mort de Hiroshige en 1858, il continue à travailler avec Hiroshige II qui était le gendre de Hiroshoge.Connu également sous le nom de Toyokuni III, il fut le plus populaire, prolifique (et plus riche) dessinateur d’estampes du 19ème siècle. En 1865 Hiroshige II divorce et Hiroshige III se marie avec son ex femme. Il prend en 1869 le nom de Hiroshige III. Il se spécialise dans les vues de Tokyo et Yokohama dans la période d’ouverture et de modernisation du Japon. Il réalise un grand nombre de séries sur Tokyo.

Dans les années 1880, il est classé parmi les cinq meilleurs auteurs d’estampes.

Il se distingue de son maître Hiroshige par un côté très réaliste dans ses réalisations, avec beaucoup de détails, même si certains lui reprocheront son manque de romantisme.

 

Sujet de l’estampe :

Première estampe :

Toeizan et Temple de Kiyomizu

Toeizan est la petite colline qui surplombe à Ueno la pièce d’eau de Shinobazu, aujourd’hui lieu de promenades en pédalos ou en barques. Sur cette colline se trouve le temple Kiyomizu Kannondo (à droite) qui est de la même lignée que le célèbre temple Kiyomizu de Kyoto. Il héberge également une statue de la déesse Kanon (divinité bouddhiste majeure-qui apporte bienfait et sécurité-dans le Panthéon bouddhiste japonais)

Les gens se promènent évidemment à la période des cerisiers en fleurs. Pour marquer le modernisme des hommes en pantalon sont représentés.

Le Parc de Ueno est un des principaux parcs de Tokyo. Il abrite un zoo et le Musée National de Ueno.

 

Deuxième estampe :

Sanctuaire Toshogu de Ueno : le sanctuaire (shinto) de Toshogu date de 1627. C’est un des seuls bâtiments de Tokyo a avoir survécu aux incendies, au Grand tremblement de terre de 1923 et aux bombardements américains de février mars 1945. C’est donc un monument historique majeur.

Il est dédié à la mémoire du premier shogun Tokugawa (Ieyasu 1542-1616) dont la lignée dirigera le Japon jusqu’en 1868. Les âmes de deux autres shogun (Yoshimune 1684-1751, et Yoshinobu 1837-1913) y sont également enchassées. Le sanctuaire dépend du Toshogu de Nikko.

 

Le Parc de Ueno est un lieu privilégié pour profiter des cerisiers en fleurs dans de grandes allées. Noter également le personnage en pantalon, comme sur l’estampe du haut.

Il y a un double sens au nom de la série : c’est à la fois Tokyo moderne (ouverture du pays) et la floraison des cerisiers en fleurs (ouverture des fleurs) même si toutes les estampes ne sont pas avec des cerisiers

Noter le coté coloré des personnages (caractéristique de Hiroshige III)

Les deux estampes ont été réalisées sur des plaques de bois communes et sont normalement découpées pour être vendues séparément. Il est très rare de les voir conservées sur la même planche.

Chaque estampe mesure 17cm sur 24 cm

 

Sceaux :

Signature Hiroshige (le dernier idéogramme (ga) permet avec certitude d’identifier Hiroshige III

Les sceaux de l’éditeur n’est pas présent (marge découpée) mais la série est attribuée à Yorozuya Magobei (voir ci-dessous) : actif entre 1869 et 1915, il fut également un précurseur dans l’importation de papier occidental et participa à la création de la grande société de porcelaine Noritake

 

Musées :

Estampes de cette série présentes Museum of Fine Arts Boston, Fina Art Museum of San Francisco, Britith Museum.

Honolulu Museum of Art, Metropolitan Museum of Art New York, Robyn Buntin Museum of Honolulu, Waseda University Museum, Tokyo Metro Library, Austrian Museum of Arts, Minneapolis Institute of Art

 

Hiroshige III - Cerisiers en Fleurs à Ueno (Toeizan et Toshogu)

€0.00価格
    bottom of page